Gestion de la collectivité : Saurel la joue solo

Gestion de la collectivité : Saurel la joue solo

Ce vendredi matin un incident révélateur du système Saurel est intervenu lors de la réunion de travail entre le Président de la Métropole et les représentants syndicaux des 2400 agents de la collectivité. 
 
En 2015, alors que la ville s’était rendue célèbre quelques années auparavant en détenant le record d’absentéisme de ses agents pour problèmes de santé, il s’était pourtant targué auprès de l’Express de compter sur son « charisme » pour « remotiver les troupes en redonnant du sens à l’action » et sur sa « personnalité […] exigeant mais humain ». 
 
Les responsables syndicaux précisent à Midi Libre que le communiqué prévu en début de séance, qui a valu à Monsieur Saurel de quitter le lieu, pointait justement la dégradation de la santé des agents, causée par l’absence de prise en compte de la détérioration des conditions de travail et du climat social. 
Le président méprisant, comme à son habitude, vole la vedette et assume avoir saboté cette réunion dans le même quotidien…
L’omerta sur les causes réelles et fondées des grèves de cantine (dénoncée par Le d’Oc en juin dernier) et le refus constant de toute parole contradictoire révèle un véritable problème de démocratie à Montpellier. Nous dénonçons l’indécence et l’acharnement de l’ère Saurel à faire taire « ses » agents.
 
Nous l’annoncions par ailleurs lors de notre conférence de presse de présentation de notre liste mercredi soir, les conditions et l’organisation du travail des agents de la collectivité font partie de nos enjeux prioritaires. Les 4 personnes ayant exercées des responsabilités syndicales d’envergure (UL de la CGT, Bureau de l’UNSA , FO ) ou encore le médecin du travail et les spécialistes de l’ergonomie et de l’organisation du travail dans la fonction publique qui se sont engagés dans notre liste permettront d’aborder sérieusement la question du mal être au travail de nos agents municipaux et métropolitains. 
 
Nous lutterons contre l’épuisement professionnel et la fuite des cerveaux qui se sont aggravés lors du mandat de Monsieur Saurel. 
Si l’insidieuse casse du service public est de rigueur en France, nous voulons garantir la fierté et la dignité d’être agent de la collectivité au service de l’intérêt général et redonner du sens à leur mission. 
 
Nous, montpelliérain.e.s, ne voulons plus d’hommes prétendument charismatiques, nous voulons une municipalité efficiente et en bonne santé. Et plutôt que de les faire taire, nous entendrons les besoins des agents en organisant prochainement une rencontre avec les responsables syndicaux et les salariés de la mairie, sous réserve bien sûr qu’ils ne fassent pas l’objet de menaces ou de conduites punitives par leur patron…
 
Sources:
Fermer le menu