Découvrez notre organisation et rejoignez-nous

Notre mouvement est structuré autour de deux grands principes :

  • auto-gestion collective
  • et inclusion

Ils guident notre fonctionnement et nos actions au quotidien. Mieux vaut les avoir en tête avant de se lancer dans l’aventure ! Ce document pose un cadre de sécurité pour chaque membre de Nous Sommes, afin de mieux servir l’organisation.

Auto-gestion collective

Pas de fonctionnement pyramidal à Nous Sommes, la responsabilité des échecs et des réussites est également répartie sur les épaules de tou·te·s. Attention l’absence de hiérarchie ne veut pas dire absence de structure ou de responsabilités ! Tout au contraire.

Distribution du pouvoir… et des responsabilités

Notre organisation favorise la distribution du pouvoir parmi ses membres. Ceux-ci sont donc tous invités à prendre des responsabilités dans la gestion de notre mouvement. Notre mouvement fonctionne selon un organigramme précis et accessible à tou·te·s. Nous cherchons à répartir l’autorité entre le plus d’individus possible, dans les limites du raisonnable.
Partager le pouvoir ne signifie pas pour nous que “tout le monde décide de tout”. L’idée est de fonctionner dans une relation d’équivalence au pouvoir mais avec des périmètres d’autorité attribués à une personne (pour un Pôle ou un Comité) pour un temps donné. Nos membres ont réellement accès à tous les pouvoirs, sans exception, à condition qu’elles ou ils s’engagent formellement à prendre personnellement les responsabilités correspondantes.

Concrètement

  • J’accepte le processus d’assignation en vigueur dans les Pôles et Comités. Je reconnais la légitimité la Coordination dans ses décisions et ses missions.
  • Si je suis référent·e, j’endosse les responsabilités qui vont avec. Comme j’assume des responsabilités, j’obtiens le pouvoir de décision correspondant. Ce pouvoir se limite strictement au champ de mes responsabilités.
  • Si je me vois confier une responsabilité, je dois consulter les premiers concernés par ma décision avant de la prendre. Si je pense qu’une décision impacte plus largement le mouvement je sonde mes référents qui pourront soulever le sujet en Coordination ou en Agora si besoin.
  • Je fais remonter mes problématiques sur le fonctionnement de notre mouvement en réunion “Gouvernance” ou j’en parle à la personne référente de mon Comité ou Pôle.

Priorité à l’action

Il n’y a pas de “conseil de sages” dans notre mouvement, nous ne séparons pas les instances de réflexion et d’action. Nous sommes a pour ambition de permettre la participation active du plus grand nombre. Nous ne sommes pas un club de débats et
l’efficacité est notre cap.
Pour pouvoir travailler sereinement et efficacement, les membres qui s’engagent à prendre une responsabilité sont conforté·e·s dans leur droit à prendre des décisions sur leur champ d’action.

Concrètement

  • Je peux prendre des décisions sur mon périmètre d’action car c’est celui que je maîtrise et que je connais le mieux.
  • Je m’efforce d’être constructif·ve et de proposer des solutions.
  • Je ne fait pas de Nous Sommes une Assemblée générale permanente. Donner son avis sans être dans l’action n’est en général pas très efficace.
  • Je suis conscient·e de ma responsabilité lorsque je participe aux réunions. Je suis responsable des décisions prises par le groupe, de leurs conséquences et de leur bonne application.

Prendre soin du groupe

Nous dédions des moyens humains en charge de fluidifier les échanges, de s’assurer d’une répartition équitable du pouvoir ou encore d’accueillir les tensions et conflits comme source d’amélioration de notre fonctionnement. Ces personnes sont les Référent·e·s, ce sont des facilitateur.ice.s de communauté. Ils sont des fonctions supports de la Coordination, des Pôles et des Comités qui les composent.

Concrètement

  • Si je suis référent.e, ma principale feuille de route est de fluidifier la circulation de l’information au sein des différentes instances. Je cherche à déléguer au maximum pour me concentrer sur des fonctions d’animation.
  • Je fais remonter mes tensions sur le fonctionnement à mes référent.e.s ou j’en parle lors de la prochaine réunion Fonctionnement (tous les deux mois).
  • Je reconnais ce travail de facilitation et je ne me défoule pas sur les Référent.e.s.

Transparence et évolution

Notre objectif est la diffusion de l’information à tous les membres le plus souvent possible. L’information EST le pouvoir.

Tout le monde doit pouvoir comprendre le processus de construction collectif d’une décision.
Il est nécessaire que des rôles précis attribués aux personnes amènent de la clarté, qu’ils soient construits collectivement et qu’au final l’on sache précisément “qui a le pouvoir de décider de quoi”.
Il faut exiger de tous ceux a qui une forme d’autorité a été déléguée qu’ils rendent des comptes à ceux qui les ont mandatés.

Nous Sommes est un laboratoire d’organisation collective, nous souhaitons constamment pouvoir améliorer notre fonctionnement. C’est pourquoi des espaces dédiés sont prévus régulièrement pour traiter des tensions.
Chacun est invité à un devoir de discrétion à l’égard des membres extérieurs à notre mouvement.

Concrètement

  • Je porte cette culture de la transparence dans l’ensemble de mes échanges au sein de Nous Sommes
  • Les règles de fonctionnement doivent être explicites et je participe à cette explicitation dans l’accueil des nouveaux.velles membres.
  • Au cas où je n’ai pas participé à une réunion, je me tiens informé·e des décisions prises en lisant les relevés de décisions et / ou en allant consulter les participant·e·s.
  • Je perçois les tensions concernant la gouvernance comme une chance pour notre mouvement qui ne demande qu’à évoluer pour avancer. Je m’engage à les présenter et les traiter dans l’espace qui convient. Je n’en fais pas une histoire de personnes.

Inclusion

Nous sommes ouverts à tou·te·s sauf aux personnes fermées.

Nous souhaitons être un lieu de diversité et de mixité, favorisant l’accueil du plus grand nombre.

Nous faisons en sorte que tous les individus aient les moyens de participer en tant que membres valorisé·e·s, quelque soit leur expérience dans des organisations collectives.

Tabourets (ou l’art de l’humilité et de l’ouverture)

Notre mouvement ne cherche pas à instituer des experts mais à construire et inventer des solutions avec l’ensemble habitant.e.s et notamment celles et ceux qui sont les plus éloigné.es des lieux habituels de prise de décision et qui subissent le plus fortement les injustices.

Les « solutions » qui ne sont pas pensées par et pour tous montrent tous les jours leurs limites. Nous souhaitons donc laisser la parole aux premier.ère.s concerné.e.s et nous nous engageons à aller à la rencontre des habitants (dans la rue, sur les paliers, etc.)

Nous façonnons un monde dans lequel l’ensemble du peuple doivent pouvoir choisir en toute liberté les armes de leur émancipation.

Notre mouvement constitue une plateforme d’unité populaire favorisant l’expression de tout·es. Nous considérons l’expression de la colère comme bénéfique car elle est l’expression de l’injustice. Toutes nos colères sont légitimes et nous ne devons pas

tomber dans le piège qui consisteraient à les hiérarchiser.

Concrètement

  • Je considère que le non-jugement est une base indispensable à tout échange. Chaque personne doit être respectée, écoutée et valorisée.
  • Je vais à la rencontre des habitants, dans la rue, sur les places publiques, en faisant du porte-à-porte.
  • Je ne parle pas à la place des premier·ères concerné·es mais j’écoute leurs problématiques et je cherche à appuyer leur auto-organisation pour faire valoir leurs droits.
  • Je m’engage à porter des valeurs de solidarité car il est nécessaire d’agir tou·tes ensemble pour construire une société plus juste.

Confiance, émancipation et honnêté

Nous cherchons l’établissement de relations égalitaires, sereines et réciproques.

Nous nous fixons un cap : dire ce que l’on pense et faire ce que l’on dit. Nous essayons de rendre transparents les tenants et aboutissants de nos actions et de notre gestion.

Toute opinion est bonne à entendre, ainsi, une écoute attentive est prépondérante. Ici personne n’a raison, chacun a son point de vue.

Notre mouvement favorise la lutte contre toutes les formes de domination pour une plus grande autonomie de chacun·e.

Des rapports de forces (raciaux, sociaux, de genres, etc.) existent dans notre société. Notre mouvement vise à les rendre visibles et à les endiguer. Nos principes sont donc incompatibles avec des idées et des comportements xénophobes, racistes, sexistes, homophobes, discriminatoires, sectaires et antidémocratiques. Notre organisation luttera contre ces derniers en son sein.

Concrètement

  • Je fais confiance à mes interlocuteur·rice·s par défaut, et je demande la réciproque.
  • Je reconnais la valeur de chacune et de chacun. J’accorde autant d’importance à chaque point de vue.
  • J’essaie au mieux de dépasser le jugement, de ne pas interpréter, de ne pas faire de présupposés, de respecter la parole de chacun·e. J’accueille ce que dit l’autre. Je pose des questions plutôt que de rester sur des suppositions.
  • Si j’ai quelque chose à dire à quelqu’un·e, je le dis à la personne concernée. Je le fais de préférence en seul à seul. Si cela concerne toute l’équipe, je partage dans le cadre d’une réunion.

Je rejoins la campagne

burger Created with Sketch. close Created with Sketch. facebook Created with Sketch. twitter Created with Sketch. youtube Created with Sketch.