transition ecologique

Poussé par les mouvements sociaux, Philippe Saurel a déclaré l’état d’urgence climatique à Montpellier. Une déclaration sans vision, sans ambition réelle, symptomatique de la vague de greenwashing sur laquelle surfent nos décideurs politiques. Pourtant l’urgence est là. C’est à un climat semi désertique semblable à celui de l’Andalousie que nous devrons nous confronter dans 30 ans : raréfaction de l’eau, températures plus chaudes, multiplication des canicules et des fortes pluies.

Notre ville a besoin de respirer, et l’urbanisme doit changer d’ère. Le développement territorial qui pousse la métropole à grandir sans cesse au détriment des campagnes et qui accroît toujours plus notre dépendance à la voiture individuelle, doit se renouveler. Notre alimentation doit se relocaliser et nous devons œuvrer à protéger la biodiversité.

Nous devons opérer des transformations profondes, engager d’urgence notre ville dans une transition véritablement écologique et socialement durable, qui nous permettra de faire notre part dans la lutte contre le changement climatique et de construire une ville plus résiliente.

L’écologie doit œuvrer au bien être, à la santé, à la sécurité de tou·te·s et dans tous les quartiers. Elle doit être accessible à tou·te·s et ne peut être pensée indépendamment des questions sociales et démocratiques. Elle ne doit laisser personne de côté, sans alternative, car les crises écologiques et sociales sont les deux visages d’un même système. Les solidarités locales, le renouveau des vies de quartier et la réappropriation des espaces publics pour lesquels nous souhaitons œuvrer ensemble concourent à construire une ville résiliente et à passer à l’action pour faire face à l’urgence écologique et climatique. Car c’est en donnant vie à notre environnement, en s’y reconnectant et en s’y impliquant tous, que nous pourrons passer à l’action.

Nous voulons faire confiance à la créativité des Montpelliérain·e·s pour déployer une écologie optimiste : la transition doit s’appuyer sur des visions désirables de notre ville, construites avec tout·e·s les Montpelliérain·e·s. Nous ne pourrons modifier nos comportements, nos modes de déplacement et de consommation, notre impact sur notre environnement, sans construire ensemble un imaginaire et des solutions concrètes alternatifs. 

La transition écologique est une sujet transversal. L’objectif de ce document est de présenter une synthèse de toutes les mesures de notre programme touchant à ce sujet.

Nos mesures pour réussir la transition écologique

#1

Dynamiser l’économie locale au service de la transition écologique

En savoir plus
#2

Baisser nos émissions de gaz à effet de serre pour lutter contre le changement climatique

En savoir plus
#3

Préserver et promouvoir la nature pour s’adapter aux changements climatiques

En savoir plus
#4

Réduire la pollution et les déchets pour prendre soin du vivant

En savoir plus

Vous pouvez soumettre de nouvelles propositions sur lesquelles le mouvement Nous Sommes et sa tête de liste Alenka Doulain pourraient s’engager si ils reçoivent le consentement du collectif.